biographie

Née en 1950 dans le Tarn, terrain de ses premières inspirations, Annette Cunnac réside et a son atelier à Toulouse où elle s’est établie en 1983, date à laquelle elle s’inscrit aux cours du soir de l’École des Beaux-Arts, atelier de Pierre Darques, où elle acquiert de solides bases en dessin et peinture qu’elle complète au sein de l’Académie de Dessin de Toulouse. 
Ses premières émotions en art suscitées par la découverte des impressionnistes remontent à son adolescence. Ces œuvres éveillent en elle un profond désir de restituer sur des toiles la douceur et l’harmonie des paysages de la campagne autour d’elle.
Après avoir mené de front sa carrière professionnelle et la réalisation de sa passion pour la peinture elle se consacre entièrement à son art. En 2014 elle est nommée Sociétaire des Artistes Français.

démarche

Annette Cunnac puise autour d’elle les sujets de ses œuvres et se concentre sur deux thématiques, les paysages et les scènes de vie. Elle cherche à capter inlassablement la magie de la lumière et l’intensité des couleurs. « Sublimer la vérité du sujet avec une palette de couleurs poussée et avec de forts contrastes pour exprimer l’essentiel telle est la finalité de ma pratique artistique ». Les rythmes colorés tout en finesse et la vibration des blancs renforcent la poésie et la sérénité des scènes de rue, particulièrement celles d’Ethiopie. « Je recherche en permanence un équilibre entre graphisme et couleur ». Le cadrage et la composition sont classiques, mais les sujets traités sont contemporains.

Elle travaille en atelier à partir des croquis et des photos qu’elle réalise au cours de ses voyages et qui sont un support à sa mémoire visuelle. 

« Retrouver le calme de mon atelier pour rassembler mes souvenirs et organiser les sujets qui donneront naissance aux futures œuvres m’est indispensable ».

Elle pratique également la peinture sur le motif en parcourant la campagne autour d’elle avec son chevalet et sa boite de pastel, dans la tradition de la peinture de «plein-air».

 « Peindre sur le motif est un moment précieux. On est porté par le sujet et le dialogue s’installe immédiatement. La technique du pastel confère une grande rapidité d’exécution pour saisir une lumière fugace, la vibration d’une couleur ou le mouvement d’une silhouette. Il permet des gestes légers et précis à la fois ».

voyages

Sa passion pour les voyages l’emmène sur les routes du monde. Son art se nourrit de ses rencontres et découvertes de nouvelles cultures qui sont essentielles à l’authenticité de sa création.

Au cours de ses voyages elle récolte une moisson d’impressions et d’expériences qu’elle retranscrit ensuite dans ses œuvres. Elle capte des instants de vie par des croquis rapides et par la photographie où les personnages sont saisis dans leurs attitudes familières. 

«Je reste sans cesse en état de réceptivité totale afin que rien ne vienne distraire l’œil de ce qui importe. Ainsi je constitue une base de dessins et de clichés pour le travail en atelier. J’interprète la réalité, sans jamais perdre la première impression qui a suscité l’émotion. Ne pas rompre la spontanéité et la fraicheur de la vision est un souci permanent dans ma pratique en intérieur»

Aline Llareus-Dinier, Critique d’Art, a écrit dans son livre d’anthologie Grandes Signatures Beaux-Arts du Midi de la France, tome I paru en septembre 2016:

« Annette Cunnac est une artiste qui fait songer à ces grands reporters voyageurs, qui, bien avant l’invention de la photographie, parcouraient le monde, leur carnet de croquis à la main.
Toujours à la recherche de sensations nouvelles, elle veut savoir ce qui fait que des hommes, des femmes, de cultures, de religions très différentes peuvent se retrouver, partager des émotions semblables.
Annette restitue les attitudes et expressions des personnages qu’elle a rencontrés, le décor qui les entoure, en donnant à chaque objet une valeur symbolique et non décorative. On sent qu’à chaque halte, un dialogue a été engagé entre l’observateur et le sujet observé.
Elle aime utiliser le pastel, les papiers les mieux adaptés, travailler à contre-emploi dans l’épaisseur, faire remonter la lumière du fond du support à la manière des Flamands.
Annette Cunnac nous fait voyager, et son plaisir devient le nôtre ».

toulouse et sa région

Imprégnée de ses voyages, elle porte un nouveau regard sur Toulouse. Ses pastels et ses huiles dont les sujets dégagent une profonde humanité restituent les couleurs chatoyantes des paysages urbains à travers des scènes de vie telles que les quais de la Garonne, la rue du Taur ou encore les bars toulousains qui sont à la fois un théâtre vivant et un décor aux couleurs chaudes. 
Elle puise également son inspiration dans les vallonnements de la campagne tarnaise et dans son patrimoine de briques dont elle révèle la douce lumière et les chaudes couleurs ocre.