biographie

Née dans le Tarn, source de ses premières inspirations, Annette Cunnac réside et travaille à Toulouse depuis 1983, date à laquelle elle s’inscrit aux cours du soir de l’École des Beaux-Arts, atelier de Pierre Darques, où elle acquiert de solides bases en dessin et peinture qu’elle complète au sein de l’Académie de Dessin de Toulouse. 
Ses premières émotions en art suscitées par la découverte des impressionnistes remontent à son adolescence. Ces œuvres éveillent en elle un profond désir de restituer sur des toiles la douceur et l’harmonie des paysages de la campagne autour d’elle.
Après avoir mené de front sa carrière professionnelle et la réalisation de sa passion pour la peinture elle se consacre entièrement à son art. En 2014 elle est nommée Sociétaire des Artistes Français et participe au salon annuel dans le cadre d’ « Art en Capital » à Paris au Grand Palais. Elle réalise régulièrement des expositions personnelles et prend part à des salons au cours desquels elle a reçu de nombreuses distinctions.

démarche

Annette Cunnac puise dans son envrionnement proche et au cours de ses lointains voyages, la source de ses peintures qui sont le fruit d’une observation directe et sensible du monde qui l’entoure. Elle peint la réalité en mettant en lumière sa poésie et ses couleurs. Elle révèle toute la richesse d’un univers sublimé. Ses tèmes de prédilection sont les paysages et les scènes de vie.

Elle travaille en extérieur, en prise directe avec le motif pour saisir la lumière et les couleurs. « Lorsque je peins en plein air, je suis en état de réceptivité totale afin que rien ne vienne distraire l’oeil de ce qui importe. » Guidée par les formes et les couleurs, elle réalise des croquis, des dessins plus poussés ainsi que des clichés qui vont constituer une base qu’elle utilisera pour son travail en atelier. Là commence le temps de la réflexion et du choix des sujets avant de passer à l’acte de peindre.

Elle recherche sans cesse le ton juste, la délicatesse des couleurs et un équilibre entre graphisme et formes colorées. Transmettre l’émotion ressentie lors de la première perception et révéler le caractère profond du sujet est le fil conducteur de son travail qui va ouvrir à une émotion esthétique immédiate et à un dialogue avec le spectateur.

« Je peins ce que mon regard saisit et me fait ressentir à des moments vécus bien précis, que ce soit un paysage sublimé par la lumière ou une scène de vie colorée ».

voyages

Sa passion pour les voyages l’emmène sur les routes du monde. Son art se nourrit de ses rencontres et découvertes de nouvelles cultures qui sont essentielles à l’authenticité de sa création.

Au cours de ses voyages elle récolte une moisson d’impressions et d’expériences qu’elle retranscrit ensuite dans ses œuvres. Elle capte des instants de vie par des croquis rapides et par la photographie où les personnages sont saisis dans leurs attitudes familières. 

Aline Llareus-Dinier, Critique d’Art, a écrit dans son livre d’anthologie Grandes Signatures Beaux-Arts du Midi de la France, tome I paru en septembre 2016:

« Annette Cunnac fait partie de ces voyageurs, qui, bien avant l’invention de la photographie, parcouraient le monde, leur carnet de croquis à la main.
Toujours à la recherche de sensations nouvelles, elle veut savoir ce qui fait que des hommes, des femmes, de cultures, de religions très différentes peuvent se retrouver, partager des émotions semblables.
Annette restitue les attitudes et expressions des personnages qu’elle a rencontrés, le décor qui les entoure, en donnant à chaque objet une valeur symbolique et non décorative. On sent qu’à chaque halte, un dialogue a été engagé entre l’observateur et le sujet observé.
Elle aime utiliser le pastel, les papiers les mieux adaptés, travailler à contre-emploi dans l’épaisseur, faire remonter la lumière du fond du support à la manière des Flamands.
Annette Cunnac peint ce qu’elle voit autour d’elle, ici comme ailleurs. Elle nous fait voyager, et son plaisir devient le nôtre ».

toulouse et sa région

Imprégnée de ses voyages, elle porte un nouveau regard sur Toulouse. Ses pastels et ses huiles dont les sujets dégagent une profonde humanité restituent les couleurs chatoyantes des paysages urbains à travers des scènes de vie telles que les quais de la Garonne, la rue du Taur ou encore les bars toulousains qui sont à la fois un théâtre vivant et un décor aux couleurs chaudes. 
Elle puise également son inspiration dans les vallonnements de la campagne tarnaise et dans son patrimoine de briques dont elle révèle la douce lumière et les chaudes couleurs ocre.